• Que (ne pas) manger pendant les fêtes ?

     

     Résultat de recherche d'images pour "tables de noel"

                                                                                                                                                 Photo d'internet

     

     

    En bonne orthorexique qui se respecte, pendant cette période des fêtes, je ne m’interroge pas trop sur ce que je vais bien pouvoir manger.

    Non, mon problème, c’est plutôt ce que je ne vais pas manger. Parce que ce n’est pas bon pour la santé, parce que ce n’est pas bon pour la planète…

    D’une année sur l’autre, ce sont toujours un peu les mêmes choses.

     

    — Le foie gras

    Il est présenté comme un incontournable des fêtes. À part un effet de mode ou une tradition, je n’ai jamais trop compris pourquoi. Cela étant, même bien avant de surveiller mon alimentation, je n’aimais pas vraiment.

    Pourquoi est-ce que je ne mange pas de foie gras ? Pour plein de raisons.

    Tout d’abord, par définition, un foie gras est un foie malade. Chez l’humain aussi il existe une maladie dite « du foie gras ». Ses causes peuvent être génétiques, mais le plus souvent, c’est le surpoids et une trop grosse consommation de sucres qui la provoquent. Ce n’est pas par hasard si on l’appelle aussi « maladie du soda » ! Et justement, on gave les oies ou les canards avec des glucides.

    C’est une maladie grave, qui peut évoluer en forme mortelle au même titre qu’une cirrhose (même sans avoir jamais consommé une goutte d’alcool).

    Et indépendamment de ce problème (qui  est à mon sens quand même majeur : comment manger un organe malade peut-il être bon pour la santé ?), il faut naturellement considérer la brutalité avec laquelle on gave les volailles : certaines sont blessées gravement voire meurent.

    Alors non, je ne veux pas manger un tel aliment.

     

    — Le chapon, la dinde

    La dinde ou le chapon sont là aussi un mets traditionnel des fêtes (disons qu’à cette période, c’est la fête pour beaucoup, mais pas pour les volailles). Tout le monde sait que le chapon est un animal castré (à vif), comme le mouton ou le bœuf. Le chapon est par ailleurs enfermé pas mal de jours dans une cage et dans l’obscurité, ce qui permet d’obtenir sa chair qui fait les délices de certains. J’ai beau savoir que toutes ces pratiques sont courantes, je les trouve barbares.

    Et bien entendu, je reprends mon leitmotiv sur l’élevage, plus gros pourvoyeur de gaz à effet de serre de la planète. Ne parlons pas de la façon dont ces animaux sont parqués dans des conditions trop souvent indignes ; j’ai l’impression que si on voyait RÉELLEMENT ce qui se passe dans les fermes et dans les abattoirs, les végétariens seraient plus nombreux simplement parce que les gens seraient dégoûtés. On me dira que ce ne sont que des bêtes (à titre d’information, plus de 60% des animaux sur la planète sont destinés à la boucherie, ce qui laisse quand même rêveur…), mais mon choix est fait.

    Alors non, je ne veux pas manger un tel aliment.

     

    — Le saumon

    Nature, en croûte, fumé, il est aussi un des incontournable des réveillons. Et en plus, on nous affirme que du fait de sa teneur en omégas-3 (bien réelle), il serait bon pour la santé.

    Mais c’est très discutable. Car le saumon est mauvais à plus d’un titre. D’abord la plupart du temps, c’est un saumon d’élevage, ce dont je me méfie a priori, souvent nourri aux farines et huiles animales qui sont insuffisamment contrôlées. La graisse du saumon notamment (car c’est un poisson gras) contient des traces importantes de PCB, produit dangereux et toxique, polluant longtemps très utilisé dans l’industrie. Certes, les PCB ont été interdits en France depuis 1987, mais leur durée de vie est très longue (jusqu’à plusieurs centaines d’années), et on les trouve encore largement dans l’environnement et la chair des animaux.

    Le saumon sauvage est infiniment plus cher. Et par ailleurs, comme tous les grands poissons carnivores, il est en bout de chaîne alimentaire (il se nourrit des plus petits).

    Or on sait tous comme les mers et les rivières sont polluées : les petits poissons absorbent donc de cette pollution… un peu du fait de leur taille. Mais les grands poissons, qui mangent par définition une grande quantité de petits, sont beaucoup plus contaminés notamment en métaux lourds.

    Alors non, je ne veux pas manger un tel aliment.

    Cela fait d’ailleurs des années que j’ai arrêté de consommer du saumon. L’année dernière, où j’avais eu envie de faire moi-même des blinis, pour les garnir, j’ai choisi de la truite fumée bio. Ce n’est pas parfait, mais c’est moindre mal (et accessoirement, c’est beaucoup moins cher).

     

    Je n’ai parlé ici que de ce qui est pour moi le plus évident, mais la liste pourrait s’allonger à l’infini (en y incluant par exemple les huîtres, le homard ou les desserts, notamment les desserts industriels).

     

    Alors, comment est-ce que je fais pendant cette période ?

    Quand je suis invitée… je dirais que je m’incline. Le travail de la cuisinière ou de la personne qui reçoit se respecte, je ne dis donc rien et je mange ce qu’on me présente (sauf le foie gras et la viande, mais dans mon entourage, tout le monde sait que je suis végétarienne depuis très longtemps, ce qui passe pour une gentille lubie, mais bien acceptée en général).

    Sinon, le saumon, la bûche, les  gâteaux tout prêts… je fais avec, parce que la vie en société impose ce genre de compromissions avec soi-même. Mais une fois l’an, il n’y a pas abus.

    Et si nous sommes seuls ou si c’est nous qui recevons ?

    Eh bien là, ce sont les autres qui s’inclinent. Nos menus de fêtes sont je l’avoue assez peu conventionnels, mais ils sont délicieux quand même.

     

    D’ailleurs, j’ai des idées tout à fait alléchantes pour le 31 décembre !

     

     

     


    Tags Tags : , , , , ,
  • Commentaires

    1
    Samedi 29 Décembre 2018 à 10:50

    c' est vrai que  je ne vois pas ce qu' on trouve d' extraordinaire au  foie  gras, mais  je pense la même chose pour la truffe et  le caviar !

    Il y a des malins qui  ont réussi  à faire en sorte de vendre  très cher,  ce qui  ne devrait pas l' être !

    Je n' aime pas  ce qui est gras, par contre, j' adore le saindoux !

    Chez  moi, ce fut une pintade !

     Passe  une bonne  fin de semaine

     Bises

      • Samedi 29 Décembre 2018 à 11:52

        Bonjour,

        Je pense comme toi pour la truffe (je n'ai jamais trouvé ça génial les rares fois où j'en ai mangé), le caviar et tout un tas d'autres aliments. On a créé des effets de mode (il FAUT manger ceci ou cela à telle époque de l'année) uniquement pour des raisons d'argent.

        Surtout que souvent, ces produits sont de mauvaise qualité. Autrefois, le saumon était un aliment courant, pour les "pauvres" alors qu'il était certainement bon pour la santé. Certains domestiques faisaient stipuler durant leur embauche qu'ils ne voulaient pas manger du saumon plus de trois fois par semaine ! C'est dire... 

        Bonne fin de semaine à toi aussi.

        Bises. 

    2
    Samedi 29 Décembre 2018 à 11:47

    "erzsie"

    Je souriais en te lisant car je partage totalement ton avis. Pour ma part, tous les aliments que tu décris je ne les ai connus que par ma moitié qui pourtant "absorbe" des tas de lectures sur la santé et les médecins naturelles. Je dis qu'elle est la contrariété née mais ne veut pas l'admettre. Pour le saumon, je choisis le sauvage mais je n'étais pas présent quand il a été pêché et comme je ne fais pas confiance à l'agro-alimentaire... Je sais que pour le foie gras c'est pareil certains éleveurs allant jusqu'à ajouter de l'urine au gavage ce qui rend le foie plus vite malade... Ma femme en a préparé en achetant le foie frais ou même l'animal entier mais elle a perdu la foi (sourire). En conséquence je m'en remets à ce proverbe arabe ou plutôt maghrébin : "" Ti bouffes, ti bouffes pas, ti crèves quand même  ! "" surtout que je suis en âge de faire un mort (sourire).

    Bonne fin de journée !

     

      • Samedi 29 Décembre 2018 à 12:00

        Je n'ai AUCUNE confiance non plus dans l'industrie agro-alimentaire. Leur but est uniquement de nous faire manger toujours plus (et après, on devient clients de l'industrie pharmaceutique !!!).

        Même sauvage, je ne mange pas de saumon : trop de pollution dans les mers et rivières. Pas de thon non plus par exemple pour les mêmes raisons. Il vaut mieux éviter tous les plus gros poissons carnivores. 

        Le foie gras, indépendamment des raisons éthiques (qui comptent pour moi), je n'en mangerai jamais sauf si je mourais un jour de faim. Manger un foie malade, ce n'est pas mon truc... no Même si tu achètes le foie cru voire l'animal entier comme ton épouse, il n'empêche que tu consommes un organe malade. Et ça, personne ne me fera croire que c'est bon pour la santé ! 

        Je sais que j'ai des raisonnements un peu basiques, mais je t'assure qu'on peut très bien manger avec une alimentation plus simple...

        Très bonne journée ! 

    3
    Samedi 29 Décembre 2018 à 13:40

    Je n'ai jamais prétendu que le foie gras était bon pour la santé c'est d'ailleurs ce que disait ma réponse. Quant à mon épouse cela fait des décennies qu'elle n'a pas préparé elle-même le foie gras car l'animal venait d'un élevage du Gers, tenu par la famille d'un de mes collègues, quand j'étais encore actif.

    Quant à la pollution, si je m'en tiens au lieu où je vis avec une nappe phréatique affleurant parfois le sol, elle est pour moi totale : épandages des agriculteurs et excès des fosses d'aisance (pas de tout à l'égout) car seules deux installations d'assainissement individuel sont aux normes dont la mienne alors qu' existent des constructions récentes. La loi semble ne pas être la même pour les gens du cru que pour ceux venus d'ailleurs. Ceci me console donc de ne pas bénéficier d'une surface cultivable.  

      • Samedi 29 Décembre 2018 à 15:04

        Ah pardon, j'avais cru que ta femme faisait encore actuellement son foie gras... 

        J'habite une région relativement peu polluée (enfin, il faut le dire vite), car il y a peu d'agriculture (pas de grandes exploitations), peu d'élevage, et quasiment pas d'industrie. Oui, je sais, je vis dans un désert ! yes Eh oui, même en France ça existe !

        Cela étant, je me doute que les sols sont quand même pollués, l'eau de pluie et l'air aussi, même si évidemment, rien de comparable avec les grandes villes. J'ai par contre habité il y a longtemps dans une zone d'élevage et d'agriculture, quand j'étais arrivée, on m'avait déconseillé de boire l'eau de robinet, pleine de nitrates... Pas très rassurant tout ça. 

         

    4
    Samedi 29 Décembre 2018 à 16:41

    Bon, ça va : on va pouvoir réveillonner ensemble : je ne mange rien de ce dont tu parles ! wink2

    Par contre, j'adore les fruits de mer (Que tu n'aimes pas, je sais ...)

    Et j'ai la chance d'avoir ma petite fille fille qui habite à côté de la rochelle et m'en ramène, ainsi que tu poisson, tous frais, pris directement aux bateaux des pêcheurs ou dans les parcs.

    Je sais, la mer est polluée, elle aussi, mais quand même pas aux pesticides !

    Pour la viande, si je voulais en manger, je connais toutes les fermes des environs et j'ai la chance d'habiter une campagne où le maire (notre cousin et exploitant de nos terres) est un écolo convaincu.

    Je vois tous les champs autour de chez moi et pas un seul agriculteur les traiter et ils respectent tous le labourage minimum et la jachère !

    Ce qui fait que j'ai une confiance totale dans les produits de mon jardin et verger.

    Les enfants de thierry ont même des poules qui se nourrissent de nos restes d'aliments, des vers qu'elles déterrent et nous donnent des oeufs délicieux.

    Je reconnais qu'on a beaucoup de chance d'habiter une région relativement peu polluée.

    Tu peux venir y faire un tour, si tu veux, pour constater de toi-même ! clown

    Allez, je te souhaite une bonne soirée et continuer tes consultations gratuites, mon cher docteur préféré. ♥

    Bisoux non pollués et sincères.


      • Samedi 29 Décembre 2018 à 17:40

        Les fruits de mer, je n'aime pas en effet. Seulement les crevettes ou les gambas, mais je ne sais pas si elles font partie des fruits de mer. 

        Tu as de la chance en effet d'habiter un endroit protégé de la pollution, ils se font rares. Chez nous aussi ça l'est relativement, par contre, je ne connais pas de producteurs. Et je pense que même les petites exploitations traitent, malheureusement. 

        Allez, c'est dit, on vient découvrir ta belle région et réveillonner avec vous ! yes Et s'il vous reste quelques fruits du verger, on repartira avec, d'accord ? wink2

        Bonne soirée.

        Bisous. 

      • Samedi 29 Décembre 2018 à 17:54

        Pas de problème, mais tu amènes tout, hein : pas envie de cuisiner ... Mdrrr

        Vers t'heures, t'heures et d'mie ??? OK ?

        ON VOUS ATTEND ...

         

      • Samedi 29 Décembre 2018 à 18:15

        Je ferai sur place des blinis, vous aimez ça ? Et j'amène une tarte aux crevettes, œufs durs et béchamel, c'est d'accord ?

        Le dessert, on décidera au dernier moment.

        Allez, c'est dit, on fait les bagages et on arrive !!! cool On visitera le Poitou...

        Bisous. 

    5
    Samedi 29 Décembre 2018 à 18:13

    coucou moi ce que j'aime lors d'un repas famille ce sont les crevettes sauvages, je n'aime pas les huîtres - comme dirait mon mari "tu es difficile" mais chacun mange ce qui lui convient, par contre les viandes blanches j'aime, et j'ai un petit cultivateur auprès de chez moi, qui a de la très bonne volaille - douce soirée Mamy Annick

      • Samedi 29 Décembre 2018 à 18:19

        Bonsoir Annick,

        Moi non plus je n'aime pas les huîtres, et savoir qu'on les gobe vivantes... brrrr ! Par contre comme toi, les crevettes sauvages, ça oui. Parfois je fais un risotto, parfois une tarte salée. 

        La volaille, il n'y a que mon mari qui en mange, et encore un tout petit peu. Il est en train de doucement devenir végétarien alors que quand je l'ai connu, la viande, il aimait. C'est moi qui l'ai rendu "difficile", je crois. yes Enfin, il s'est adapté, il mange comme moi et s'en porte bien. 

        Très bonne soirée.

    6
    Samedi 29 Décembre 2018 à 19:17

    Réponse : c'est OK, tout me convient ! cool

    Je prépare la "petite maison" ... wink2

    Bisoux ... qui rêvent ...

    7
    Samedi 29 Décembre 2018 à 20:06

    Bonjour.

    En préparatifs pour une quinzaine de jours en Martinique (punch, poissons, accras) après Madère (poissons et puncho) et la neige (fondues diverses, margarita)

    Il fait beau et froid mais les jours rallongent !

    Bon changement d'année.

    Gilbert

    8
    Dimanche 30 Décembre 2018 à 07:54

    Bon dimanche, un peu plus doux.
    Plus que 2 jours ! Yesss !!!
    Bisoux, mon amie ♥

    9
    Dimanche 30 Décembre 2018 à 10:51

    Coucou Dom,

    Je verrai donc ce qu'est la "petite maison" ! smile

    Bon, il nous reste à boucler les valises. Préparez-vous, on arriiiiiive !!!! Et si le temps se radoucit, c'est parfait parce qu'ici, ça doit faire 15 jours que le soleil brille, on a pris nos habitudes.

    Bisous. 

    10
    Dimanche 30 Décembre 2018 à 11:23

    "erzsie"

    Ce n'était pas adressé à moi mais je réponds tout de même. Tu es donc comme ma moitié qui dit ne pas raffoler des fruits de mers mais qui mange tout de même des gambas qui, comme les crevettes, sont des fruits de mer. Concernant les crevettes, le petites décortiquées toutes prêtes et sortie du réfrigérateur, j'en fais l'accompagnement de mon apéritif du dimanche midi. De celles-ci, ma femme n'en mange pas.

    Bon appétit !

      • Dimanche 30 Décembre 2018 à 11:42

        Bonjour,

        En effet, je mange occasionnellement crevettes et gambas, mais uniquement dans des plats et si elles sont sauvages. C'est l'élevage qui me pose problème en général.

        Par contre huîtres, moules et ce genre de choses, je n'aime pas du tout, et je n'aime pas d'une manière générale ce qu'on nous "impose" quasiment de manger à certaines périodes comme celles des fêtes. 

        Bon dimanche. 

    11
    Dimanche 30 Décembre 2018 à 11:43

    "erzsie"

    C'est encore ma moitié qui a choisi le lieu de notre retraite où elle ne se trouve pas pour le mieux. Quand j'entends à la télévision des paysans dire qu'ils sont respectueux de l'environnement j'aimerais les voir agir car ceux de mon cru n'en ont rien à fiche de l'environnement. Quand ils causent une gêne, leur réponse est : "" On était là avant vous ! ""  Ce qui veut dire allez vivre ailleurs.

    Bon appétit !

    12
    Dimanche 30 Décembre 2018 à 11:53

    Des moules avec des frites au blanc de boeuf (il faut le dire avec l'accent belge) c'est pourtant bon. J'en sais quelque chose pour avoir exercé à deux pas des frontières belge et luxembourgeoise. Comme je fais attention tout de même, j'utilise "Actifry" pour cuire les frites nécessitant une simple petite cuillerée d'huile d'olive. C'est le cas aujourd'hui mais sans moules, avec des tournedos. 

      • Mardi 1er Janvier à 11:26

        Les moules-frites, mon mari en mange occasionnellement au restaurant (on va peu au restaurant), mais il est souvent déçu par la qualité des moules. Pareil d'ailleurs quand il les prépare à la maison (juste au vin blanc). 

        Les frites, je ne suis pas très fan, je n'y pense jamais du coup. Par contre, je ne me verrais pas mettre juste une cuillère d'huile d'olive ! On les plonge dans un bac à friture dont on change l'huile régulièrement. 

        Bonne journée. 

    13
    Lundi 31 Décembre 2018 à 07:13

    Bonjour, mon amie ♥

    Bon début de semaine et dernier jour de l'année ! Yesss.
    Bisoux sans réveillon.

    14
    Mardi 1er Janvier à 10:34

    tout a fait d 'accord avec toi

    moi je ramasse les huitres et les moules au pied de chez moi

    là je fais mes plats , moules farcies et huitre fraiche

    ensuite je fais de la sole au beurre simple au persil

    mon choux fleur du jardin je ferais des photos il est en pleine pousse

    lui a la vapeur mais sans pesticide lol

    sinon le dessert ananas frais au caramel poele

    et boule de glace a l ananas maison simple  fruit congelé

    puis mixé gelée un peu de blanc d oeuf qui lie le mélange

    ensuite du sucre de coco un régal

    voilà je n 'aime pas le saumon je n 'aime pas le foie gras je n 'aime pas le chapon

    trop d année a faire comme les autres

    maintenant je fais comme moi j 'aime et pas de compétition

    simple et bon

    bisous et encore plein de bisous  de bonheur  pour vous deux

    15
    Mardi 1er Janvier à 11:18

    Je sais qu'on fonctionne d'une façon à peu près identique, Lila. Ce n'est pas parce que plein de gens mangent la même chose au moment des fêtes qu'on doit faire pareil.

    Et rien ne remplace le fait maison, sans compter que c'est bien moins cher. 

    Ici pour nous, ça a été des blinis faits par moi avec de la farine de sarrasin, et une quiche tomate (en boîte à cette époque de l'année), œufs durs, crevettes et béchamel. Et un gâteau avec des raisins (je vais arrêter de le faire parce que maintenant, on ne trouve plus que du raisin d'Espagne). 

    Et crois-moi, on s'est régalés.

    La seule différence c'est que j'avais été obligée d'acheter les crevettes et la truite fumée parce que j'habite à la montagne ! 

    Et je veux bien ta recette de glace à l'ananas ! yes

    Plein de bonheur à toi et tes proches.

    Bisous. 

    16
    Mardi 1er Janvier à 16:12

    "erzsie"

    Apparemment, tu ne connais pas le cuiseur SEB "Actifry" qui ne s'utilise pas que pour les frites même si c'est le seul usage qu'en fait ma femme. C'est prévu pour fonctionner ainsi et je fais, façon de parler, un peu d'économie en huile car, dans la friteuse traditionnelle, avec madame, l'huile ne servait qu'une fois. Les frites sont bonnes et non gorgées d'huile comme elles se mangent traditionnellement dans le Nord : deux passages dans l'huile même si, cuites ainsi, je les adorais. 

    Bonne année !

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :