• Le mouvement "vegan"

     

     

    On parle assez régulièrement des végans (j’utilise ci-après l’orthographe francisée). Certains acteurs notamment américains le sont, le font savoir, et ont donné de la notoriété à ce mouvement. En France, le premier jour du Salon de l’Agriculture, fin février 2018, ils ont tenté un coup d’éclat qui a été pas mal médiatisé, quand ils ont voulu manifester… et ont été expulsé manu militari (ce qui n’est quand même pas une méthode très démocratique : même si on ne partage pas leurs idées, il me semble qu’ils ont le droit de s’exprimer).

    Il y a été fait allusion aussi, et légitimement en mal cette fois, après les messages indignes d’une militante végane qui s’était réjouie, après les attentats de l’Aude, de la mort d’un boucher.

    On trouve donc parmi eux le meilleur et le pire. Un peu comme partout, je dirais.

    Je n’ai pas l’intention de retracer ici l’histoire du véganisme, tout cela est facilement accessible sur internet.

    Rappelons seulement que ce mouvement, apparu pour simplifier après la seconde guerre mondiale, aux États-Unis, est fondé sur l’exclusion de tout ce qui entraîne une exploitation quelle qu’elle soit de l’animal. Les végans sont ainsi bien sûr végétariens (ni viande, ni poissons, ni œufs, ni produits laitiers, pas de miel), ne portent rien sur eux qui soit d’origine animale (pas de cuir, de laine, de soie, de nacre, de perles, de plumes…), n’utilisent aucun cométique testé sur les animaux ou contenant des substances animales, ne pratiquent pas de loisirs impliquant des animaux, comme l’équitation, etc.

    Si on veut théoriser un peu plus, ce mouvement repose aussi sur « l’antispécisme », qui ne reconnaît pas une espèce comme supérieure à une autre, et où les hommes, animaux parmi les animaux, n’auraient aucun droit à les exploiter. Je schématise évidemment beaucoup, car mon propos n’est pas là.

     

    Personnellement, je ne suis pas végane : je mange des œufs, parfois du miel, un peu de produits laitiers, je porte de la laine (mais de moins en moins de cuir cependant)… Cela étant, si j’en crois certains forums, je note que l’attitude générale actuelle consiste a minima à se moquer d’eux et de leur extrémisme. Ils sont souvent très critiqués voire attaqués violemment (« ce sont des illuminés », « qu’ils nous laissent vivre comme on veut », « ne pas manger de viande semble altérer leur cerveau »), et les dérives (parfois sectaires, c’est vrai) de quelques-uns ont certainement fait du mal au mouvement.

    Mais je dois dire que cette tendance bien réelle m’a poussée à me poser des questions.

     

    Il y a des choses que je ne comprends pas dans le véganisme. Si l’homme est une espèce comme une autre, idée à laquelle il me serait facile, je crois, d’adhérer, il est presque « naturel » qu’il consomme de la viande. Dans la nature, les animaux aussi tuent pour se nourrir, pêchent pour certains (on a tous vu des images d’ours sortir d’un coup de patte un saumon d’une rivière puis le dévorer). Alors, pourquoi l’homme, qui est omnivore comme chacun sait, ne mangerait-il pas de viande ? Là, il me semble qu’il y a une incohérence, que les végans vont contre la nature en voulant justement la respecter, qu’ils vont aussi contre le sens de l’évolution de l’être humain depuis des dizaines de milliers d’années. Autrefois, les végans auraient certainement été comme tout le monde, des chasseurs-cueilleurs. Ils seraient allés tuer leur gibier pour survivre, comme le font tous les animaux omnivores et carnivores. Ainsi, le véganisme paraît une philosophie de pays riche, où on n’a pas besoin de manger de viande pour survivre. Il y a des milliers d’années… les végans ne pouvaient tout simplement pas exister.

     

    Par contre, et c’est une idée que j’ai souvent soutenue, je comprends parfaitement qu’on ne veuille pas manger une bête d’élevage. Est-ce là une des significations de la démarche végane ? Si c’est le cas, je me sens proche d’eux. Cependant, dans ce que je lis sur ce mouvement, je ne vois pas trop cette tendance se dessiner, mais plutôt une volonté farouche de défendre les animaux par tous les moyens.  

    Ce qu’il me semble surtout, c’est que le véganisme a pu naître et prospérer par réaction (peut-être extrême, certes, mais compréhensible), contre les excès de notre société. Je n’ai rien lu sur un lien entre véganisme et orthorexie, mais cette dernière est après tout aussi une manière de s’élever contre certaines pratiques actuelles.

    Si on ne surexploitait pas l’animal, si on n’en avait pas fait une simple chose (avec l’élevage pour la viande, le lait, dans des conditions particulièrement horribles que j’ai déjà évoquées, sans parler de la fourrure… inutile de poursuivre cette énumération que tout le monde connaît), le mouvement végan aurait-il pu simplement émerger ? Je ne le crois pas. Il m’apparaît comme une réponse parmi d'autres au monde dans lequel nous vivons et qui me pose à moi aussi un problème.

     

    Pour ma part, je respecte les végans, dans la mesure où ils ne m’obligent pas à partager leur mode de vie. Je les trouve même assez courageux, car je ne serais jamais capable de m’imposer toutes leurs contraintes. Déjà manger sans gluten, quasiment sans produits laitiers, pas de produits transformés, et uniquement du bio, rend l’existence au quotidien plutôt compliquée, alors, je n’ose imaginer celle des végans !

    J’aurais certainement du mal à le devenir… mais je les comprends, je les admire même un peu car ils vont au bout de leurs convictions, et de nos jours, ce n’est pas si courant.

    Alors admiration, certes, mais sous réserve qu’eux non plus n’entrent pas dans un système de dérives. Car lutter contre les excès bien réels de nos sociétés actuelles pour les remplacer par d’autres, je ne sais pas si c’est un gros progrès…

     

     

     


    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    1
    Dimanche 8 Avril à 11:30

    moi aussi je suis surprise par ce mouvement qui prend beaucoup de place

    mon frère est allez en AUSTRALIE et a mangez dans un restaurant   végan

    Pour ma part il faut manger de tout et peu

    Je pense que l organisme est fait pour cela

    On peut découvrir s 'interesser  essayer pourquoi pas

    l idéal c 'est de se retrouver soi

    il y a aussi l histoire du commerce cela rapporte beaucoup

    que ferait on  sans l argent !!!

     

    j 'ai connus des végétariens qui ne vivaient pas longtemps

    j 'ai connus des végétariens infectent pas sympas du tout

    enfin je resterais sur l image de mon père qui mangeaient de tout et peu

    qui a vécu au jardin jusqu à la fin

    qui a fait ses abdos juqu à la fin

    et vraiment dans sa tete un homme heureux

     

    voilà alors oui les rencontres te permette de voir tout cela

    et te faire du bien aussi pour avancer sur ta santé et ton bien etre bisous l amie

    2
    Dimanche 8 Avril à 11:55

    Bonjour,

    Oui, manger de tout en quantité raisonnable est certainement du bon sens, sauf qu'aujourd'hui, on ne sait plus trop ce qu'on mange, malheureusement. Du coup, on a tendance à chercher chacun ses solutions pour être en accord avec soi-même. 

    Les végétariens sont quand même moins jusqu'au-boutistes que les végans, mais pour les végans, c'est beaucoup plus une question de principes que de santé, me semble-t-il. 

    Bises. 

    3
    Dimanche 8 Avril à 12:00

    j 'ai la chance de faire un potager

    j 'ai la chance de cuisiner et aussi de prelever mon eau de boulot en ce moment

    un minéralisant naturel  pour le printemps le début

    bisous a toi

    4
    Mercredi 11 Avril à 05:29

    Bonjour...

    Merci pour votre passage sur l'un de mes blogs,

    et c'est avec grand plaisir que me voici sur le votre.

    Chaque nouveau jour qui commence,

    c'est reparti sur le chemin

    qui me guide vers chez vous.

    Je souhaite que cette journée

    soit douce à parcourir

    et que vos vos désirs deviennent des réalités

    que cette journée de mercredi

    soit envahit par les rayons de bonheur

    du soleil si ce n'est pas de l'extérieur

    qu'il le soit de l’intérieur venant du cœur.

    alementAmiC

    .*  J-G-R-C-2018  *.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :